MY SKIN IS NOT A CRIME

BLACK LIVES MATTER

Black Lives Matter (BLM), qui se traduit en français par « la vie des Noirs compte » ou, littéralement, « les vies noires comptent », est un mouvement militant afro-américain qui se mobilise contre la violence ainsi que le racisme systémique envers les Noirs. Les membres de BLM font régulièrement des manifestations et se mobilisent contre les meurtres de personnes noires par des policiers. Ils accordent une importance particulière au profilage racial, à la brutalité policière ainsi qu'à l’inégalité raciale dans le système de justice criminel des États-Unis.

Le mouvement est né le 13 juillet 2013 sur Twitter avec le hashtag #BlackLivesMatter, à la suite de l’acquittement de George Zimmerman, un Latino-américain coordonnant la surveillance du voisinage, qui avait tué l'adolescent noir Trayvon Martin en Floride. Les manifestations de Black Lives Matter ont également eu un écho sur la scène internationale après la mort en 2014 de deux hommes afro-américains : Michael Brown, dans la ville de Ferguson ainsi qu’Eric Garner à New York1,2. Les initiatrices de ce mouvement sont Alicia Garza, Patrisse Cullors (en) et Opal Tometi3. Toutefois, il s'agit d'un réseau décentralisé qui ne possède pas de hiérarchie distincte4.

Depuis les protestations qui ont eu lieu dans la ville de Ferguson, les participants de Black Lives Matter ont mis en lumière l'existence de plusieurs affaires de Noirs tués par des policiers alors qu'ils étaient détenus par les forces de l’ordre, tels Jonathan Ferrel, John Crawford, Ezell Ford, Laquan McDonald (en), Akai Gurley (en), Tamir Rice (en), Eric Harris (en), Walter Scott, Freddie Gray, Sandra Bland (en), Samuel DuBose (en), Jeremy McDole (en), Alton Sterling (en) ainsi que Philando Castile (en). À partir de l’été 2015, les activistes de Black Lives Matter se sont impliqués dans la campagne présidentielle de 20165.

La perception de la population américaine face au mouvement Black Lives Matter varie considérablement selon la race6 à laquelle l’individu s'identifie. La phrase All Lives Matter (en) a été créée en réponse au mouvement Black Lives Matter. Toutefois, All Lives Matter a été critiqué parce qu’il remet en question le message du groupe Black Lives Matter7,8. Après la fusillade qui a tué deux membres du corps de police de Ferguson, le hashtag #Blue Lives Matter (en) a été créé en solidarité à la police9.

Show more